L’évolution de la trufficulture en France

Truffe

L’évolution de la trufficulture en France

La production  de truffes :

Le constat :

Au début du XXème siècle, on estime que la France produisait environ 1 000 Tonnes de truffes.

Aujourd’hui, la France produit environ 30 à 35 tonnes selon les années pendant que les espagnols vendent en France et dans le monde environ 45 tonnes de truffes.

 

Quelles sont les raisons de cette baisse colossale de la production ?

Comment les espagnols sont-ils devenus les plus pros producteurs mondiaux de truffe noires du Périgord ?

 

La truffe est le champignon des forêts jeunes…

Elle s’installe avec la forêt qui colonise de nouveaux espaces.

A la fin du XIX siècle, le Phylloxera détruit le vignoble français, laisse la place à de nombreuses forêts et plantations truffières, c’est l’âge d’or de la truffe française.

Quand le milieu végétal se referme, la truffe disparait petit à petit et c’est ce que nous avons vécu depuis le début du XXème siècle.

 

Depuis une quarantaine d’années, les plantations de truffières avec des arbres mycorhizes se sont multipliées en France puis en Espagne.

Contrairement à des idées faussement répandues ces dernières années à travers de nombreux reportages, les français sont bien les précurseurs de la mycorhization des arbres avec la collaboration de l’INRA.

Nos amis espagnols n’ont fait que reproduire et développer avec talent (et les subventions européennes…) ce process de mycorhization  et ont planté plus de 10 000 hectares de truffières qui sont aujourd’hui en production.

De même manière qu’ils savent produire des fruits massivement avec des pratiques et produits autres que ceux utilisés par nos producteurs, ils ont développé des techniques de pièges à truffes très efficaces avec des « potions magiques » à base d’acides, hormones, brisures et terreau…

Force est de constater l’efficacité de ces «pièges » qui n’ont qu’un inconvénient. Lorsqu’une des  dizaines de truffes qui se trouvent dans ces pièges est à maturité, il faut immédiatement toutes les récupérer pour ne pas que la truffe mûres pourrisse et contamine les autres qui ne sont pas matures. L’inconvénient est donc une récolte de truffes qui ne sont pas arrivées à maturité, comme on peut récolter des fruits qui ne sont pas mûres pour les vendre en France ou à l’étranger.

Enfin, la dépendance au glyphosate (l’Espagne en est le plus gros utilisateur européen) dans les cultures sera problématique dans les années avenir.

Categories

Derniers articles

Abonnez-vous pour avoir accès à nos actualités et offres avant tout le monde.

Site réalisé par WPCréations
Scroll